HIER CE SERA MIEUX

Un film de Philippe Fenwick
Année 2019 – Durée 24 min – noir et blanc – France

⇒  SYNOPSIS

Dans le centre-ville de Saint-Denis – ville dîtes de banlieue – il y a l’antenne de la jeunesse et la résidence des retraités. Entre ces deux structures municipales, une seule rue à traverser : la rue Jean Jaurès, fondateur du journal « l’Humanité » ; entre ces deux bâtiments cent cinquante mètres et une éternité…
Sur le trottoir de droite : les vieux, ceux qui ont la mémoire mais qui restent prostrés dans un silence car en France, les anciens ne font plus partie des familles. Ils encombrent et dérangent, alors on les parque, et on finit par les oublier…
Sur le trottoir de gauche : les « jeunes » – la plupart d’origine étrangère –  dont la mémoire se trouve loin d’ici et qui se sont inventés des racines sous la dalle des cités. Leur grands-parents ? ils sont restés « au pays », et ne sont donc pas là pour offrir à leurs petits-enfants le savoir et l’affection.
Entre les deux trottoirs, il y a « moi », sur la route… Jeunes et vieux n’y sont pas encore, ou plus du tout. Comme ils ne rapportent pas d’argent, on les a nommés « inactifs », ce qui ne les prédisposent pas à se sentir utile. Une chose néanmoins les relie, ils dérangent et encombrent. Mais ces deux populations, ces voisins de quartier qui ne se connaissent pas et se croisent, sans se voir dans les rayons frais du Carrefour d’à côté, qu’ont-ils ensemble à inventer et à échanger ? Pour le savoir il fallait qu’ils traversent, de part et d’autre, la rue Jean Jaurès…Après les première rencontres, « jeunes et vieux » ne voulaient plus se quitter. Au-delà même des rendez-vous fixés, les deux générations commençaient à se fréquenter de manière régulière. Pour eux – afin de continuer à être ensemble – tout était bon pour se voir : Ateliers cuisine, bateaux mouche, promenades en barque, bowling, pétanque, musées, restos, ballades et fêtes … Après plusieurs mois, en plus de ces activités, ils ont voulu partir en voyage, marcher le long de la mer, arpenter les forêts pour connaître les arbres – nommés de manière générique par les urbanistes : « espaces arborés » – pour enfin savoir leurs noms et avoir envie – comme ceux que l’on aime – de les protéger. Pour continuer à avancer tous ensemble, il fallait maintenant se transporter ailleurs, voir loin…
Depuis plus de 15 ans, je travaille en Seine-Saint-Denis. À côté de la création artistique que je porte, j’interviens sur le territoire à travers des ateliers et des performances. C’est l’observation de ce territoire, et l’expérience que j’en ai qui m’ont conduit à vouloir réaliser ce film aux côtés de Manuel Braun, photographe.
Ce film est un documentaire qui a pour sujets la transmission entre les jeunes et les personnes âgées et les voyages qu’ils ont effectué ensemble.

⇒  Fiche technique

Un film de Philippe Fenwick  avec des photographies de Manuel Braun
Avec : Adil Barzik, Sandra Barzik, Marcelle Courtelmont, Chaynese Echi, Joseph Elbaz, Hossni Harrach, Sarah Kadir, Sergio Korevaar, Jamy Leroy, Georges Outté, Georges Putrus, Henriette Reset-Bernard, Aïssetou Sacko, Ghani Saiki, Iloula Slamani, Philippe Vallin.
Son : Amandine Casadamont
Montage : Tal Zana
Producteur délégué : La Mansarde cinéma.

⇒  Bande annonce

⇒  Voir le film

Voter pour ce film

0

votes

User Rating: 2.85 ( 1 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page