Biographie de Mme NADIA MEFLAH

NADIA MEFLAH
Mme NADIA MEFLAH

Auteure, scénariste, critique, programmatrice, enseignante de cinéma, formatrice et conférencière,pour tous les publics, et notamment ceux éloignésCritique de cinéma depuis la fin des année 90, elle s’est activement engagée sur la toile avec le webmag Objectif Cinéma, elle est aussi membre du Syndicat Français de la Critique de cinéma .
Elle a collaboré à de nombreuses revues, émissions de radio, site de cinéma et VOD. Elle est aussimembre de jury internationaux. Intervenante régulière dans les salles de cinéma en France – inédits et patrimoine avec l’ADRC et l’AFCAE
Actuellement rédactrice pour la revue en ligne Bande à Part et pour le public jeune avec Benshi.
Durant plusieurs années, elle a été responsable des actions cinéma au sein de la Ligue de l’enseignement à Paris, tant pour les élèves que pour les professeurs, du primaire au lycées, pour les publics adultes, les maisons de quartier, les associations de femmes et le service jeunesse de la Police Judiciaire. Elle a étroitement collaboré avec le Centre National Documentation Pédagogique et les centres régionaux dans le cadre de formations et de fabrication d’outils pédagogiques.
Depuis vingt ans, elle forme les enseignants dans le cadre des dispositifs d’éducation au cinéma, ainsi que les professionnels de la culture et du champ social à l’histoire et l’esthétique du cinéma, en lien avec les questions de mémoire et des identités culturelles.
Elle a aussi rédigé de très nombreux documents pédagogiques pour l’Éducation Nationale, à destination des professeurs et des étudiants, mais aussi pour des producteurs et distributeurs du cinéma en lien avec les publics pédagogiques.
Depuis quelques années, elle se consacre à la transmission des cinématographies d’Afrique, du Maghreb et du Moyen Orient en France – avec le PCMMO et le Festival du Film Franco Arabe de Noisy le Sec, et à l’étranger ( soutien à la création des films du Maghreb par l’aide au développement et finition au Béjaïa Lab – Algérie), tout en étant chargée de programmation et développement pour des festivals internationaux ( Casablanca Ciné-Ville, Alger Festival du film Engagé, Festival du film Maghrébin de Oujda , Brive Festival international du Moyen Métrage, Saison Africa Branches et Ciné).
Après avoir été membre de la Semaine de la Critique à Cannes où durant trois ans elle faisait partie de l’équipe de programmation (deux caméras d’Or 2003 à 2005), elle a dirigé deux festivals.
Déléguée artistique de Un Autre Regard axé sur l’accessibilité et les handicaps, et le FIDEL – sur le multiculturalisme et immigrations à Paris avec le Palais de la Porte Dorée.
Elle a créé des programmes sur les mémoires plurielles des immigrations pour le Musée National de l’Histoire de l’Immigration à Paris, aux États Unis, pour la Columbia University à New-York et à Grinnell College dans l’Iowa.
Conférencière pour différentes structures internationales et universités– Institut français d’Alexandrie, Journées internationales de Philosophie d’Alger, Northwestern de Chicago, Carleton dans le Minnesota, Unesco – Femmes et Cinéma, Alger – Philharmonie de Paris, entre autres.
Depuis 2018, elle travaille avec le Mémorial du Camp de Rivesaltes – programmation cinéma, actions culturelles, pédagogie, en lien avec les problématiques et récits de notre temps.
Après avoir rédigé un mémoire de Master II sur le principe de cruauté dans le cinéma de Chaplin
(Sorbonne Nouvelle), elle poursuit son étude par l’édition d’un livre paru en 2008 aux éditions Philippe Rey, Chaplin et les femmes. Elle a participé à de très nombreuses manifestations sur son oeuvre : colloques, émissions de radios, publications, formations des élèves et des professeurs.
Auteur d’un documentaire, Oum Kalthoum, la voix du Caire (Arte), elle développe plusieurs projets de documentaires sur la culture et les mémoires, en cours de productions, prévus pour 2022.
Depuis 2018, membre de la commission Aide au cinéma du Monde, au sein du Centre National Cinéma (CNC) et de l’Institut Français, elle collabore à l’écriture de scénarios auprès de cinéastes des cultures du Sud.
Depuis 2019, elle est chargée de production et de formation au sein du Sahara Lab Institut, un institut de formation internationale de cinéma basé au coeur du Sahara au Maroc. Cette formation est attentive à nouer des liens entres les cultures des Sud et du Nord.
Auprès de son fondateur Mr Hammadi Gueroum, elle est déléguée artistique du FICIC – Festival International du Cinéma Indépendant de Casablanca.

Bouton retour en haut de la page